Un suivi médical spécial

Publié le par Canopia


Texte de loi

 

Un salarié ne peut être affecté à des travaux sur écran de visualisation que s'il a fait l'objet d'un examen préalable et approprié des yeux et de la vue par le médecin du travail. Cet examen doit être renouvelé régulièrement, en particulier si le salarié se plaint de troubles pouvant être liés au travail sur écran. En cas de doute, le médecin du travail peut faire appel à un ophtalmologiste pour compléter son diagnostic.

 

Si une correction normale ne permet pas l'exécution du travail sur écran dans de bonnes conditions, le salarié doit bénéficier d'un dispositif de correction spécial qui sera à la charge de l'employeur.

 

Pour en savoir plus, consultez la chronique juridique "La surveillance médicale renforcée ", paru dans Travail et sécurité d'octobre 2006.

Publié dans Travail sur écran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article